Imprimer
Publications grappe > Pour un XXI eme siècle paysan
mardi 18 décembre 2018 par Geneviève

Pour un 21 ème siècle paysan- Cycle de rencontres et conférence-débats avec Silvia Perez-Viotoria

 

Dans le cadre de son programme de travail de 2018, le Grappe organise au cours de la semaine du 14 au 17 novembre, un cycle de rencontres et conférences-débats centrées sur la problématique de l’agriculture, de l’alimentation et de la renaissance paysanne.

L’objectif en perspective est de favoriser l’émergence d’un réseau associatif wallon pour la renaissance de la paysannerie et du milieu rural.

Pour ce faire, nous avons obtenu le concours de Silvia Pérez-Vitoria, une personnalité engagée de longue date dans la critique de l’agriculture industrielle et le combat du monde paysan pour se réapproprier le rôle que la « modernité » lui a ravi.
L’ouvrage qu’elle a publié en 2015 « Manifeste pour un 21 ème siècle paysan » chez Actes Sud analyse sans concession le désastre écologique et social qui envahit la planète et dénonce la déraison de la fuite en avant dans la high Tech et l’imposture de la soi-disant vocation de l’agriculture européenne à nourrir le monde, alors qu’elle contribue à l’affamer.

Mais surtout, Silvia Pérez-Vitoria propose dans ce livre percutant, à partir des initiatives de terrain qui se multiplient depuis quelques années, de rendre à l’agriculture paysanne ses lettres de noblesse. Partout dans le monde mais aussi chez nous. Elle met en évidence la force sociale organisée la plus importante à l’échelle mondiale qu’est la Via Campesina et appelle à la reconnaissance de la place centrale qui devrait revenir à la paysannerie, en ce compris dans nos pays européens sur-industrialisés.

« L’image qu’a donnée la société industrialisée de la paysannerie au cours des cent cinquante dernières années doit être révisée. Les mouvements paysans ne sont ni porteurs d’une vision nostalgique du monde rural, ni les fers de lance d’une modernité destructrice. Ils contribuent à la reconstruction d’une agriculture nourricière respectueuse de la nature et des cultures ; ils sont les seuls à pouvoir assurer une veille des territoires face aux dégradations de l’industrialisation. Leur rôle primordial dans la sauvegarde de la nature doit enfin être reconnu »

Silvia Pérez-Vitoria – revue Silence – 2010

Programme de la semaine

A Namur

Le mercredi 14 novembre, de 14h à 16h30 aura lieu la projection du film de Silvia Pérez-Vitoria « Du Danube à Guadalquivir » en introduction à la rencontre avec des petits producteurs de la coopérative Paysans-Artisans - locaux de la coopérative, rue Célestin Hastir 107 à 5150 Floreffe (uniquement sur invitation).

A 20 h, Silvia Pérez-Vitoria présentera et commentera son manifeste pour un 21 ème siècle paysan à l’invitation conjointe de la coopérative paysans-artisans et du Grappe à l’Université de Namur.

A Liège

Le Jeudi 15 novembre à 19 h aura lieu une rencontre-débat avec Silvia Pérez-Vitoria et des représentants d’associations : Francis Leboutte et Bernard Legros du MPOc-Liège, Steve Bottacin de la librairie Barricade, Christine Pagnoulle d’Attac-Liège et Paul Lannoye du Grappe.
Avec le soutien du MAP et de la Ceinture Aliment-Terre Liège.

Université de Liège - place du XX août 7, 4000 Liège –

A Nismes

Le Samedi 17 novembre de 14h30 à 18h30

La projection du film « Trait de vie » de Sophie Arlot et de Fabien Rabin sera suivie d’une table ronde avec Silvia Pérez-Vitoria et des représentants de l’agriculture biologique : Philippe Genet, paysan boulanger de la coopérative « La botte paysanne » à Sivry-Rance, Maxime Mélon, agriculteur-éleveur biologique, sympathisant du Grappe et Catherine Tellier, paysanne et secrétaire du bureau exécutif du MAP, puis d’un débat avec la salle
Au Cinéma Chaplin – rue de l’église, 5670 Nismes-


dépliant-programme