Imprimer
Annonces spéciales
mercredi 19 juillet 2017 par Geneviève

Grande soirée-débat ce 26 septembre à 20H

 

Vers la fin des armes nucléaires. L’ONU va les interdire. La Belgique hors-la-loi ?

Le 26 septembre est, depuis la décision de l’Assemblée générale de l’ONU en 2013, la journée internationale pour l’abolition des armes nucléaires.

Pourquoi le 26 septembre ? Parce que ce jour de 1983, Stanislas Petrov, commandant d’une base aérienne soviétique, a refusé d’obéir aux ordres qui lui enjoignaient de déclencher une attaque atomique face à une menace constituée par la détection de missiles US pointés vers l’URSS. Cet acte héroïque de désobéissance a évité une guerre nucléaire et a montré l’inefficacité et l’absurdité de la dissuasion nucléaire.

En cette année 2017, l’ONU va adopter un traité d’interdiction de l’arme nucléaire qui mettra hors la loi les Etats détenteurs d’armes nucléaires et leurs complices qui en hébergent, comme la Belgique.

Ce 26 septembre, avec Luc Mampaey, directeur du Grip, le Général Francis Lenne, ancien directeur de l’école de guerre française et auteur du « deuil d’Hiroshima », sera parmi nous pour nous livrer sa vision d’une stratégie efficace permettant de concrétiser cette interdiction.

Nous ne pouvons pas accepter que notre pays soit classé parmi les Etats délinquants : la Belgique doit adhérer à ce traité d’interdiction !

Le 26 septembre à la Faculté de Droit de l’Université de Namur à 20h. PAF 5€


Affiche
Présentation