Publications grappe > Dossiers et articles
mardi 10 novembre 2020 par Geneviève

Stimuler notre système immunitaire

 

Dans sa déclaration de ce vendredi 30 octobre, le premier ministre en appelait à tous pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19.
Il a fortement insisté sur l’impérieuse nécessité de respecter les gestes barrières et d’adhérer avec conviction aux règles instaurées par le comité de concertation.

On a le droit de s’interroger : pourquoi n’y a-t-il pas un mot sur la prévention et les meilleurs choix à faire pour renforcer notre système immunitaire. On sait pourtant le rôle essentiel qu’il joue pour résister aux attaques de virus ou bactéries pathogènes.
Il n’est pas contesté à ce propos que certaines carences en éléments essentiels de notre organisme sont préjudiciables au fonctionnement optimal de notre immunité.
C’est le cas du zinc, de la vitamine C et aussi de la vitamine D.

En ce qui concerne plus particulièrement la vitamine D, on sait que la carence concerne une large part de la population de notre pays, plus particulièrement en période hivernale. L’explication réside dans le fait que la vitamine D est synthétisée dans le derme par l’action des rayons ultraviolets (UV-B) du soleil. L’alimentation contribue, mais assez peu, à la teneur en vitamine D de notre organisme. La vitamine D joue un rôle prépondérant dans l’absorption intestinale du calcium et sa fixation dans les os.
Mais elle a également d’autres effets.
Elle a une action préventive dans le développement de maladies auto-immunes ou à composante auto-immune (sclérose en plaques, diabète de type 1, polyarthrite rhumatoïde et lupus) (1). Par ailleurs, en 2017, une méta-analyse de 25 études portant sur 11 000 patients, publiée par le British Medical Journal (2) a montré que la vitamine D peut protéger efficacement contre les affections respiratoires aiguës.

Récemment des chercheurs irlandais ont constaté une corrélation statistiquement significative entre le faible taux de vitamine D et les décès dus au Covid-19 en Europe (3).
Ils suggèrent qu’une optimisation des niveaux de vitamine D est susceptible de réduire les complications graves liées au COVID-19. Ils expliquent que la vitamine D joue probablement un rôle important dans l’atténuation voire la suppression de la tempête inflammatoire qui caractérise le syndrome de détresse respiratoire aiguë et entraîne souvent la mort du patient.

En avril 2020, deux médecins liégeois conseillaient déjà aux citoyens belges de prendre une supplémentation en vitamine D durant le confinement, en arguant de son effet protecteur (4).

Le 22 mai 2020, c’est l’Académie de Médecine nationale française qui recommandait, certes en termes très mesurés, une supplémentation vitaminique D, « qui ne peut être considérée comme un traitement préventif ou curatif de l’infection due au SARS-COV2, mais pourrait être considérée comme un adjuvant à toute forme de thérapie, en atténuant la tempête inflammatoire ». (5)

Sur le rôle préventif de la vitamine D, une étude danoise de 2010 (6) a mis en évidence le rôle critique qu’elle joue dans l’activation des lymphocytes T, lesquels sont essentiels dans la protection immunitaire contre les virus. (7)

En conclusion, il semble bien acquis qu’une supplémentation en vitamine D mérite d’être conseillée auprès de tous nos concitoyens. Après avis médical pour optimiser son dosage, elle ne peut être que bénéfique, par son action préventive, mais aussi par son action reconnue contre la tempête inflammatoire dans les cas graves de Covid-19.

Au moment où les appels au secours en provenance du corps médical et du personnel soignant des hôpitaux se font de plus en plus pressants, face au risque d’engorgement, il serait logique de sensibiliser tous nos concitoyens aux bienfaits de mesures simples et peu coûteuses qui stimulent leur système immunitaire.

Paul Lannoye
Député européen honoraire
Membre fondateur du Grappe

Catherine Uyttenhove
Docteur en Sciences- immunologiste

(1) Rapport de l’Académie nationale française de Médecine. Statut vitaminique, rôle extra osseux et besoins quotidiens en vitamine D, Bull. Acad. Natle. Med. 2012.
(2) A.Martineau et al. : Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections : systematic review and meta-analysis of individual participant date ; BMJ 2017 ; 356 doi.
(3) E.Laird, J.Rhodes et R.A.Kenny : Vitamine D et inflammation : Potential implications for severity of Covid-19 ; mai 2020. Irish Medical Journal.
(4) Communiqué des professeurs Etienne Cavalier (chimie clinique) et Michel Moutschen (maladies infectieuses) du CHU de Liège, 2 avril 2020.
(5) Communiqué de l’Académie nationale française de Médecine, Vitamine D et Covid -19, 22 mai 2020.
(6) M.Rode von Essen et al. : Vitamin D controls T cell antigen receptor signaling and activation of human cells, dans Nature immunology, mars 2010.
(7) Eshani M. King : T-cells are Superstars in Fighting Covid-19 – But Why are Some People So Poor at Making Them ? , Evidence Research in Immunology and Health, 24 september 2020, CHD. https://childrenshealthdefense.org/news/t-cells-are-the-superstars-in-fighting-covid-19-but-why-are-some-people-so-poor-at-making-them/