Publications grappe > Communiqués de presse
vendredi 6 avril 2012 par Michèle Gilkinet, Paul Lannoye

Gaz de schiste. Questions aux responsables de Test- Achats

 

Nous venons d’adresser aux responsables de Test- Achats plusieurs questions. En effet le Test-Achats Invest du 26 mars 2012 recommande sans état d’âme d’investir dans les gaz de schiste. Certains paragraphes ne manquent pas de cynisme et nous sont apparus en contradiction totale avec l’image de marque que tente de se donner Test- Achats lui-même.
Nous ne manquerons pas de publier les réponses qui nous seront données

Paul Lannoye et Michèle Gilkinet


Questions aux responsables de Test- Achats :

Test- Achats a-t-il perdu la tête ou le mal est-il plus profond ?

Dans l’un de ses périodiques, Test-Achats Invest du 26 mars 2012, Test-Achats recommande sans état d’âme à ses lecteurs d’investir dans les gaz de schiste notamment à travers le groupe Encana.

Certains paragraphes ne manquent pas de cynisme et sont en contradiction totale avec l’image de marque que tente de se donner Test- Achats lui-même. Plusieurs questions se posent donc et nous souhaitons vous les soumettre directement.

Comment pouvez-vous assumer la promotion de l’investissement dans le gaz de schiste et affirmer que vous cherchez à orienter concrètement les consommateurs vers des solutions qui offrent à la fois qualité, prix avantageux et respect de l’environnement ?

Vous affirmez sur votre site que « Les dimensions de cadre de vie et de développement durable sont également intégrées dans de nombreux tests de produits et de services, » et que « Test-Achats porte également son attention au développement du CSR (Corporate Social Responsibility ou responsabilité sociale) ». Comment dès lors pouvez-vous nous expliquer ces deux phrases ?

1. « De nombreuses sociétés sont spécialisées dans le gaz de schiste. La sélectivité s’impose. Nous avons rejeté les sociétés trop endettées, trop dépendantes de quelques forages, celles aux résultats trop volatils et celles ne bénéficiant pas d’une décote suffisante. »

2. « Quant au risque réglementaire au canada, il nous parait aussi limité vu le retrait du pays du protocole de Kyoto fin 2011 »

Nous consommateurs, devrions-nous nous réjouir d’une plus grande dérèglementation car cela stimulerait les investissements les plus contestables ? Devrions-nous nous réjouir de la multiplication des forages car cela assurerait une réelle pérennité aux investissements dans l’exploitation des gaz de schiste ? Où se trouve le CSR dans ce cas ?

Devons-nous penser que vous êtes totalement ignorants des effets sur l’environnement et les populations riveraines de l’exploitation du Gaz de schiste ou que vous estimez que la responsabilité sociale des entreprises n’est pas engagée lorsqu’elles procèdent à ce type d’exploitation ? Si c’est le cas alors dites-nous : où se situe votre expertise et comment pouvons-nous encore croire que vous êtes réellement attentifs à la responsabilité sociale ?

Avec Test-Achats, nous pensions recevoir des informations qui tiennent compte de plusieurs aspects essentiels : la défense de l’environnement, la promotion d’une éthique commerciale, le respect de la santé, … sur base de faits vérifiés et d’analyses critiques. Dans cet article de Test-Achats Invest no 1562 du 26 mars 2012, nous ne trouvons aucune considération pour ces aspects. Seul le potentiel de gain financier importe.

Dès lors une dernière question se pose : les abonnés à Test-Achats doivent-ils renoncer à leurs attentes légitimes et en conséquence à leur abonnement ?

En vous remerciant pour votre attention et dans l’attente de votre réponse que nous ne manquerons pas de publier, nous vous envoyons nos salutations désabusées.

Pour le GRAPPE, Paul Lannoye et Michèle Gilkinet, administrateurs